Nègres blancs d’Amérique

5,00 $

1 en stock

Description

Pierre Vallières, journaliste québécois de 35 ans rédacteur du Devoir, co-directeur de « Cité Libre » puis animateur de « Parti-Pris » et enfin fondateur de « Révolution québécoise », a été arrêté en 1967 à New York alors qu’il manifestait en compagnie de son camarade Charles Gagnon sa solidarité avec des militants du Front de Libération du Québec. Lui-même militant de cette organisation, il devait être accusé de la responsabilité politique et morale (à défaut de la responsabilité matérielle dont il a toujours été admis qu’elle n’était pas en cause) d’un attentat meurtrier commis contre une usine qui venait de lock-outer ses ouvriers grévistes. Extradé au Québec, il a été condamné, en 1968, à la prison à vie, peine qu’il subit au pénitencier de Montréal. Cet essai écrit en prison est à la fois l’autobiographie d’un jeune ouvrier canadien autodidacte et l’analyse de la situation de ces Québécois qui, pour lui, dans le monde américain, font figure de « nègres blancs ».

Informations complémentaires

Poids 356 g
Dimensions 4.25 × 1 × 7 in
Auteur

Format

État

Comme neuf

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Nègres blancs d’Amérique”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *